33 membres de l'UTL ont participé au voyage de découverte de l'Albanie du 15 au 22 mai.

Pour les personnes qui ont participé à ce voyage, mais aussi pour les personnes curieuses de découvrir ce pays peu connu, voici quelques impressions livrées par Michelle.

Surprenante Albanie...

Pas évident de faire le choix  de ce petit pays, grand comme la Bretagne, coincé entre le Kosovo, la Macédoine et la Grèce ! Et pourtant 33 personnes s'y étaient risquées ; seules 30, malheureusement, ont pu faire le voyage et ne l'ont sans doute pas regretté : elles en sont revenues avec des images plein les yeux, des découvertes plein la tête et des émotions plein le cœur !

Pays très montagneux, l'Albanie offre des paysages grandioses : hauts sommets, encore enneigés parfois, gorges profondes vers lesquelles se perdent d'étroites routes en lacets, côtes très découpées qui plongent dans la mer et que l'on découvre sur plusieurs kilomètres, très loin sous nos pieds, comme des vues d'avion...

Mais aussi pays en souffrance : après la chute du régime socialiste, de nombreuses usines ont été abandonnées, jalonnant notre route de friches industrielles. Tout semble, désormais, se tourner vers le tourisme, d'une façon un peu anarchique, faisant de la Riviera albanaise une côte bétonnée !

Occupée par les Grecs, les Romains, les Slaves, les Serbes - et même les Normands et les Angevins -  l'Albanie tombe sous le joug des Ottomans avant de trouver son indépendance en 1912. Cette histoire mouvementée a laissé des traces aussi bien dans des sites remarquables comme Apollonia ou, mieux encore, Butrint « joyau archéologique » du pays  que dans les citadelles et forteresses, les mosquées, les églises orthodoxes et les nombreux musées.

Les  Albanais que nous avons pu rencontrer, tellement accueillants et chaleureux, nous ont toujours donné l'impression que nous étions les bienvenus. Et que dire de nos deux accompagnateurs ? Çimi, notre chauffeur, un artiste du volant, ménageant son véhicule et ses passagers sur des routes souvent bien difficiles ! Viktor, notre guide, un érudit qui connaît son pays sur le bout des doigts et n'a jamais rechigné à répondre à nos questions, dans tous les domaines... Viktor qui s'exprime dans un français remarquable et qui est déjà passé à Guingamp, qui connaît Rostrenen et Glomel !!!

Il va falloir, maintenant, laisser décanter tout cela, mettre un peu d'ordre dans nos connaissances toutes récentes, mais nul doute que ce voyage restera dans les mémoires, d'autant mieux qu'il s'est déroulé dans une excellente ambiance, décontractée et très détendue. Merci à tous.